Rapport d’Activités 2019

Éditorial de Patrick Rossetti, directeur

Un soutien audacieux et inconditionnel

Thierry Apothéloz
Conseiller d’État chargé du département
de la cohésion sociale (DCS)

Prendre le risque de vivre. C’est avec cette affirmation quelque peu provocatrice que je veux entamer ces quelques lignes que le Centre-Espoir me donne une nouvelle fois l’occasion de rédiger. En tant qu’êtres vivants, il nous faut puiser dans notre courage afin de faire fi des menaces qui planent sur toute vie humaine. Le réel, c’est ce contre quoi l’on se cogne, disait Lacan. Ces menaces, diverses et plus ou moins profondes, constituent la part sombre de l’existence. Mais le réel se charge aussi de nous instruire, et le courage, la solidarité, l’envie, le soutien représentent ce qui célèbre la vie qui nous est donnée. Ces mots représentent aussi ce qui caractérise l’activité du Centre-Espoir, depuis 30 ans.

Silvia Cerretelli

« Considérant la longue durée des travaux, il a fallu repenser l’organisation de la distribution des repas aux pensionnaires. »

Restaurant - un nouvel horizon

J’ai été un peu perturbée au début des travaux à cause du changement de lieu du restaurant. Mais le restaurant provisoire est assez bien. Ça n’a pas vraiment changé grand-chose par rapport à celui du bas.

Ma chambre donne du côté du train. Je suis donc habituée aux bruits. Les nuisances ne m’ont pas dérangée plus que ça. Mais je restais pas trop à la cafétéria ou devant et j’ai fait des sorties avec l’Animation. Sinon je restais dans ma chambre. Les travaux sont un peu longs. Ça a quand même créé un peu des tensions avec les personnes, mais ce n’est que passager heureusement. Je me réjouis du nouveau restaurant !

Majlinda Murati-Demiri
Résidente

Marion Cascioli

« Les travailleurs font partie intégrante de l’équipe, dans un environnement de travail s’approchant du premier marché de l’emploi. »

Une intégration par le travail

« Ça va faire maintenant 3 ans que je travaille à la lingerie. Je me sens pris en considération et valorisé pour le travail que je fais ici. Ça m’a fait grandir et j’ai appris des choses. J’ai plus confiance en moi depuis que j’ai ce travail. Je me sens beaucoup mieux physiquement et mentalement. Ce travail m’a finalement permis de prendre mon indépendance, de trouver un appartement et de fonder une famille. »

Raphaël Gimeno
Travailleur à la Lingerie du Centre-Espoir

Carole Thévoz

« Nous avons constaté un réel bénéfice pour les personnes que nous soutenons dans le développement de l’autonomie et surtout dans l’intégration sociale. »

Soutenir une insertion dans la société

« Ici ça change tout, j’ai retrouvé la liberté et quasiment une indépendance. Je fais le ménage et à manger tout seul. Il n’y a aucun bruit, c’est le top ! Je vais même parfois boire quelque chose chez des voisins. Je travaille aussi à l’Atelier Polyvalent, je garde donc un lien avec des gens. Caroline vient toutes les deux semaines et m’aide pour différentes choses de la vie de tous les jours. Elle prend soin de moi. »

Phanuel Nicollerat
Bénéficiaire accompagné par le Centre-Espoir

Barbara Marta

« Le système de gestion de la qualité (SGQ) est pour nous un outil de mesure de l’activité de l’institution indispensable à sa gouvernance. »

Prendre en compte les avis

« Au Centre-Espoir on peut dire quand ça va et quand ça ne va pas. Il y a des groupes et on fait des tours de table, on discute de manière gentille. J’aime bien participer aux réunions et donner mon avis. Comme ça peut peut-être aider les autres et améliorer la vie ici. Si ça peut aider tant mieux ! »

Federica Castagnola
Résidente

Statistiques 2019

  • Le Centre-Espoir

    Lieu de vie et de travail destiné à des personnes adultes, au bénéfice de prestations de l’Assurance Invalidité, fragilisées dans leur santé psychique. Les équipes en poste accompagnent les personnes dans leurs projets de séjour, d’ateliers et d’activités intégrées, en partenariat étroit avec le réseau sociosanitaire.

     

    116

    Employés

    96.71

    ETP (moyenne annuelle)

    1:35

    Écart salarial

    11

    Stagiaires

    11

    Civilistes

    2

    Apprentis

    13

    Bénévoles

  • Les Ateliers

    Les Ateliers offrent 74 places de travail pour approximativement 120 travailleurs. Ceux-ci sont accueillis dans cinq secteurs d’activités différents : le Bois, la Céramique, le Jardin, le Polyvalent et les Activités Intégrées. Chaque travailleur est accompagné par une équipe de maîtres socioprofessionnels formés dans la relation d’aide et dans les divers domaines d’activités.

     

    5

    Ateliers de réinsertion sociale

    74

    Places de travail protégées
    (au 31.12.2019)

    91.49 %

    Taux d’occupation annuel

    150

    Travailleurs accompagnés
    pendant l’année

  • L'Hébergement

    Le Centre-Espoir dispose de 122 chambres réparties sur 6 étages. Les pensionnaires sont accueillis en chambre individuelle meublée, comprenant un espace w.c. et douche et toutes prestations liées à un hébergement hôtelier. Les Unités pluridisciplinaires d’accompagnement motivent, par l’intermédiaire d’un projet
    individuel, chaque habitant à créer, recréer, conserver ou développer les liens relationnels avec un entourage sain et favorable à l’épanouissement personnel en vue d’une insertion sociale durable.

    118

    Chambres

    4

    Chambres d’urgence

    122

    Chambres au Centre-Espoir

    96.41 %

    Taux d’occupation annuel

    133

    Pensionnaires accueillis
    pendant l’année

  • L'Accompagnement à domicile

    Le Centre-Espoir dispose d’appartements en ville de Genève et permet à des personnes de vivre de manière autonome dans un environnement social non institutionnel. Un détachement des Unités pluridisciplinaires d’accompagnement réalise un suivi régulier et est en lien avec son réseau.

    2

    Appartements disponibles

    1

    Collaborateur dédié au suivi

    91 h

    Accompagnement à domicile

    2

    Personnes suivies à domicile